La chapelle du château de Breteuil

Lorsque vous irez au Château de Breteuil, ne vous contentez pas des jardins remarquables et des merveilleuses scènes des contes de Perrault, suivez la visite guidée du château.

Dernière pièce découverte lors de la visite, la chapelle, dédiée à la Vierge, renferme d’extraordinaires trésors.

Contrairement au reste du Château qui, construit entre 1604 et 1610, a peu à peu été agrandi et embelli, cette chapelle, a été réalisée en 1860 par Alexandre de Breteuil ; son style néogothique met en valeur ses vitraux des XVe et XVIe siècles qui proviennent de la crypte de la cathédrale de Chartres et encadrent une majestueuse Vierge à l’enfant.

Saint Catherine, XVe siècle : martyre du IIIème siècle ; la roue rappelle son supplice

Saint Jean-Baptiste, XVe siècle :

Il a baptisé Jésus dans le Jourdain. Jean-Baptiste est reconnaissable à son vêtement en peau de chameau, son doigt levé, l’agneau et un bâton avec une croix en son sommet.

La Colombe: au dessus de l’autel, symbolise l’Esprit Saint. Les chrétiens croient en la Trinité, un seul Dieu qui est Père, Fils et Saint-Esprit.

Saint Martin, XVIe siècle : légionnaire romain (+395), il a donné la moitié de son manteau à un pauvre homme. La nuit suivante, le Christ lui est apparu en rêve portant le même manteau ; il s’est converti et a évangélisé les campagnes françaises au IVe siècle.

 

Les vitraux sur la gauche de la chapelle, du début du XIXe siècle, reprennent des symboles de la royauté : les fleurs de lys, le bleu royal, les couronnes et les glands (rappel du chêne sous lequel Saint Louis rendait la justice), attestant de l’attachement de la famille de Breteuil à la monarchie.

 

Classé aux monuments historiques, le magnifique antependium (broderie devant l’autel) remonte au XVIIe siècle ; entièrement brodé en fils de soie et d’argent, les lettres au centre, AM (Ave Maria – Je vous salue Marie) fait référence à la Vierge Marie à qui la chapelle du château a toujours été dédiée.

Cet antependium n’a jamais été restauré et garde des couleurs éclatantes.

 

Les fauteuils et les prie-Dieu, classés également, de style Troubadour (inspiration du Moyen-Age), sont du  XIXe siècle, ainsi que ces étonnants prie-Dieu, dont les abattants permettent de les transformer en chaises.

 

Dans le chasublier (armoire sur la droite) de belles chapes et chasubles colorées du XVIIIème siècle ; ce sont les vêtements que portent les prêtres pour dire la messe ; leurs couleurs correspondent à différents moments du calendrier liturgique.

 

Au-dessus de la porte d’entrée, une magnifique chape d’évêque du XVIIe siècle étale ses délicates fleurs brodées ; à l’époque, les femmes ne se mariaient pas en robe blanche et les robes de mariée des nobles étaient souvent transformées en habits ecclésiastiques.

 

Les deux petites urnes funéraires des comtes de Breteuil, décédés au cours des deux guerres mondiales, ne renferment pas leurs cendres mais rappellent leur sacrifice.

 

Il a longtemps fallu une autorisation pour faire célébrer la messe dans les chapelles privées, comme l’atteste celle donnée par Monseigneur Gibier à Henri de Breteuil en 1912, à droite de l’autel . Cette autorisation, renouvelable tous les ans, stipulait que la messe ne pouvait pas être célébrée dans la chapelle du château lors des grandes fêtes religieuses comme Noël, Pâques, l’Assomption, la Toussaint… ces jours là, la famille devait assister à l’office dans l’église de Choisel, avec tous les villageois. La chapelle servait pour les dimanches ordinaires et les messes de semaine.

 

Sous le portrait de Jésus portant la couronne d’épines, les mots ‘ECCE HOMO’ signifient  ‘Voici l’Homme’ ; ces mots ont été prononcés par Ponce Pilate, le gouverneur romain de Judée, pour présenter Jésus à la foule, au moment de son procès.

 

Vous remarquerez trois beaux portraits : ce sont les évêques de Boulogne (contemporain de Louis XIV), de Rennes (Louis XV) et de Montauban (Louis XVI) ; membres éminents de la famille de Breteuil, ils semblent veiller à sa destinée.

 

Autrefois réservée à la famille de Breteuil et aux domestiques, cette chapelle sert toujours, ponctuellement, pour des messes ou des évènements familiaux.

 

Château de Breteuil, ouvert tous les jours; visites l’après-midi, et à 11h30 les dimanches et vacances scolaires parisiennes.

Feuillets églises  FD HB EPVC

photos: Château de Breteuil, ndoduc

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut