de Saint-Rémy à Breteuil par Boulay

En suivant l’ancienne voie ferrée, puis une route, cette promenade à pied ou en vélo, vous emmènera, en 3 ou 5 km, au château de Breteuil.

Dans les bois, vous longerez le domaine de Coubertin et un ancien prieuré, puis de gros blocs de grès, pour arriver sur le plateau à Boulay-lès-Troux, site d’une ancienne commanderie des templiers.

Puis par les champs vous arriverez au superbe château de Breteuil  construit au XVII à l’emplacement d’une forteresse médiévale.

***

*******

***

Les trains sont arrivés à Saint Rémy en 1867. En provenance de Paris-gare d’Orsay, la ligne a été prolongée peu après vers Limours et cette partie a fonctionné, surtout pour des transports agricoles, jusqu’en 1939.

A la sortie de la gare de Saint Rémy, l’ancienne maison de garde-barrière-aiguillage a été transformée en office du patrimoine et en une boutique de location de vélos.

***

*******

***

Prenez l’ancienne voie ferrée derrière la maison. (GR655 ouest)

La ligne a coupé en deux le domaine du château de Coubertin dont vous apercevrez à droite, la ferme du XVIe siècle à côté du château du XVIIIe siècle.

Bonaventure Julien de Coubertin fut le maire de St Rémy jusqu’en 1871.

Son fils, Charles de Coubertin, était peintre et a réalisé le beau retable de l’église de Saint Rémy, aujourd’hui classé.

Son petit fils, Pierre de Coubertin, historien,  est le rénovateur des Jeux olympiques.

C’est la nièce de Pierre, Yvonne de Coubertin qui hérita du château avec ses soeurs.

Philanthrope, elle créa des logements pour les étudiants à Paris.

Et fonda ici, avec le sculpteur Jean-Bernard, la Fondation de Coubertin qui a pour objet de « parfaire la formation professionnelle, intellectuelle et culturelle de jeunes issus des métiers manuels et de leur transmettre un certain nombre de valeurs: souci de la perfection et de la qualité du travail, sens de l’honnêteté et des responsabilités ».

Plus loin, le long du chemin se trouvent les Ateliers Saint-Jacques créés en 1963 , avec fonderie, métallerie-ferronnerie, taille de pierre, et ébénisterie.

Ici ont été réalisées par exemple la statue de Charles de Gaulle de Jean Cardot sur les Champs Elysées, et la restauration de l’archange du Mont-Saint-Michel…

***

*******

***

Après avoir quitté le quartier Beauséjour vous longerez le Domaine Saint Paul, à l’est.

Ce prieuré datant du Moyen-âge fut vendu comme bien national à la révolution puis acquis en 1826 par Honoré Ditte, un des fondateurs des assurances Le Phénix.

Le domaine fut transformé en une agréable villégiature qui fut fréquentée par les peintres Elisabeth Vigée-Lebrun, Jean-Baptiste Ysabey et Gustave Moreau et par les écrivains Victor-Hugo et George Sand. Le ruisseau Montabé qui passe au milieu du parc, et une source « la Goulotte »  ont inspiré à Léo Delibes ses ballets de « Coppelia » et « La Source ».

Le domaine fut acheté par la fédération française du bâtiment pour en faire en 1957 un centre technique avec de nouveaux bâtiments construits par l’architecte Eugene Wassermann.

Le Domaine de Saint Paul est aujourd’hui un parc d’activités et de séminaires. Avec un hôtel de 89 chambres et un restaurant panoramique sur le lac….

***

*******

***

Un peu plus haut la voie enjambe une route, anciennement chemin des carrières, qui mène à la deuxième partie du domaine Saint-Paul.

Les blocs de grès ont été exploités à Saint-Rémy jusqu’au début du XXe siècle, en particulier dans la carrière du domaine Saint-Paul à partir de 1851.

La couche de grès consiste en deux bancs séparés par 2m de sable.

La production moyenne était de 8500 pavés par mois. Rangés en pyramide, puis acheminés vers le bas des collines pour partir ensuite vers Paris. D’abord en tombereaux ouverts attelés de 4 chevaux percherons, puis en train.

On exploitait également la pierre de meulière, soit en carrière, soit directement dans les bois et champs. On trouve encore dans les bois des zones qui ressemblent à des trous d’obus : avant de construire son pavillon, une famille venait avec une charrette creuser et prélever des pierres de meulières pour élever les murs de sa maison.

Plus loin, à l’ouest, une tour surprend. C’est le bâtiment 18 du domaine, longtemps appelé le Laboratoire Vertical des Fluides, où étaient réalisés des essais techniques de vidanges, dilatation des tuyaux…

Aujourd’hui il sert de relais téléphoniques, et de site d’entrainement pour les pompiers.

Le chemin continue jusqu’à la maison d’un garde-barrière.

Poursuivez sur l’ancienne voie ferrée,(GR11) ou bien par la route jusqu’à l’entrée de Boullay-les-Troux.

***

*******

***

A l’entrée du village, par la route, se trouve une grande ferme avec une tour. Ce sont les restes des bâtiments qui au moyen âge étaient une commanderie des Templiers.

En 1190, Simon de Chevreuse, dont dépendait cette terre, sur le point de partir en croisade en terre sainte, donna aux chevaliers du Temple son village de « Booleium ». La terre de Boullay fut alors réunie à la maison des Templiers de la Ville-Dieu-lès Maurepas.

Plus tard, au XVIIe siècle quand l’abbaye de Port-Royal fut fermée, le propriétaire du château de Troux, près de l’église,  accueillit une partie des religieuses.

***

*******

***

A hauteur de l’école et de la mairie de Boullay, prendre le GR11 par les champs, ou bien la route d’Herbouvilliers.

Vous êtes arrivés sur le plateau, dont la terre lourde contient beaucoup d’argile rouge.

Les champs sont aujourd’hui semés de blé, colza ou maïs. Mais pendant longtemps, ils étaient mal drainés, et servaient plutôt de pâturages pour des moutons et des chèvres.

Après la guerre de 14-18, il restait peu de fermiers sur ces terres pauvres, les hommes étant le plus souvent partis à la guerre, ou comme ouvrier à Paris.

C’est alors que sont arrivés des fermiers venant des Flandres.

Ils sont venus avec des techniques de drainage et ont su mettre en valeur ces terres pour produire des céréales.

De nombreuses fermes sont encore aujourd’hui cultivées par des familles au nom flamand.

On aperçoit au nord la ferme de Doinviliers, déjà présente au moyen-âge, et à l’ouest, les bois du parc du château de Méridon.

***

*******

***

Ancien fief dépendant de Chevreuse, Méridon fut ruiné par la guerre de cent ans.

En 1882, Pierre Marquès de Braga, directeur du Crédit foncier, reconstruit le château dans un style Néo-Renaissance, entouré de douves, à l’emplacement de l’ancien château.

La famille de Breteuil achète Méridon en 1904  et demande aux paysagistes Achille et Henri Duchène d’aménager un parc.

Méridon sera ensuite loué à l’ambassadeur américain Henry White qui participa au traité de Versailles.

Puis, les Pays-Bas, qui cherchaient à créer un établissement pour les personnes malmenées par la guerre, vont louer le château, puis l’acheter.

En 1946 une association néerlandaise installe un centre d’éducation permanente pour former des agriculteurs néerlandais qui veulent immigrer en France.

Méridon est revendu en 2003 pour devenir un centre de mariages et séminaires.

***

*******

***

Vous apercevrez au sud des antennes… Nous sommes ici sur le point naturel le plus élévé des Yvelines, et les antennes sont un centre de la DGSI.

Herbouvilluers est un des hameaux de Choisel avec de vieilles fermes et un bel abreuvoir.

***

*******

***

Chemin piéton accessible vélo d’Herbouvilliers à Breteuil

A  Herbouviliers, prenez la rue de l’abreuvoir.

En vélo, tournez au sud , prenez la rue de la Magnanerie vers la ferme de la Fillolière.

Pour éviter ce détour de deux km, prenez près de l’abreuvoir l’impasse des tilleuls puis le chemin pédestre jusqu’à l’entrée du château de Breteuil. Vous passerez la borne qui évoque l’ancien fief fortifié nommé Bévilliers à l’emplacement de deux villae gallo-romaines, qui est devenu le château de Breteuil).

Les noms de Magnanerie et Fillolière évoquent l’exploitation de vers à soie qui fut pratiquée ici jusqu’au début du XXe siècle. En face de la ferme de la Fillolière, voyez la  belle allée de poiriers.

Continuez en contournant la ferme, prenez à droite la route bordée de peupliers jusqu’à l’entrée du château de Breteuil.

Château de Breteuil: ouvert tous les jours. Visites guidées du château l’après-midi,

et à 11h30 les dimanches et jours de vacances scolaires.

Article de Saint-Rémy à Breteuil  HB  1.5.2020

photos et doc  HB IGN  Breteuil Domaine St-Paul..

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut