Promenade des contes de fées

Un château de contes de fée! Entouré de bois, d’un parc et de jardins, Breteuil est un cadre évocateur pour présenter les classiques et merveilleux contes de Charles Perrault.

Cette promenade autour du château, dans les communs et dans les jardins, vous en fera voir et écouter plusieurs.

Suivez la guide et conteuse!

1-

Vous voilà à la grille d’entrée, devant le château entouré de douves et de grands bois…

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Facade-sud-Breteuil-janvier-300x172.png.

Est-ce le château de la « Belle au Bois Dormant », ou bien celui du père de « Peau d’Ane »?

N’allons pas le voir tout de suite, mais tournons à gauche et entrons dans un petit bois.

Imaginez, à côté de vous, une petite fille, très très charmante.

Cette petite fille vit avec sa maman au bord du bois, et sa grand-mère en est « folle »: elle lui a offert une cape rouge, et un petit chapeau rond; c’est le petit Chaperon Rouge!

Sa grand mère est malade, et sa maman lui propose d’aller lui apporter une galette.

La fillette met sa cape, son chapeau rond, prend la galette, et un petit pot de beurre. Elle sort.

Et là, elle rencontre le loup. Qui a très envie de la manger, mais n’ose pas.

  • « Où vas-tu? »
  • « Chez ma grand-mère. »

dit la petite fille qui ne savait pas qu’il ne faut pas écouter ceux que l’on ne connaît pas…

  • « Où habite-telle? »
  • « De l’autre côté de la forêt! »
  • « Alors faisons une course! »

Et le loup part à grandes enjambées pendant que la fillette gambade, cueille des fleurs, ramasse des noisettes…

Le loup arrive le premier…. entre chez la grand-mère, la dévore, enfile ses habits et se met au lit.

2-

La petite fille aperçoit la maison, enfin!

Elle frappe à la porte, et le loup, masquant sa voix lui dit :

  • « Tire la chevillette et la bobinette cherra. »

Le loup lui dit d’entrer.

La petit fille tourne la poignée, ouvre la porte, et entre (Et vous aussi!)

  • « Oh! Grand-mère! »
  • « Approche, retire tes vêtements... »
  • ….
  • « Mais…. Comme vous avez de grands bras! »
  • « C’est pour mieux t’embrasser, mon enfant! »
  • « Comme vous avez de grands yeux! »
  • « Mais c’est pour mieux te voir, mon enfant! »
  • « Comme vous avez de grandes dents! »
  • « Mais c’est pour mieux te croquer, mon enfant! »

Et c’est ainsi que le loup dévore le petit Chaperon Rouge……. qui ne savait pas qu’il ne faut pas écouter et suivre les jeunes gens….

On voit ici que de jeunes enfants, surtout de jeunes filles, belles, bien faites et gentilles, font très mal d’écouter toutes sortes de gens…même les plus doucereux……qui peuvent être des loups dangereux

***

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est plan-pour-promenade-contes-1.png.

Vous étiez en 2;  reprenez votre chemin, et longez le sentier qui part vers la forêt profonde.

Vous apercevrez peut-être sous les arbres des petits garçons. Ils sont venus « fagoter », ramasser du petit bois, pour aider leurs parents bucherons.

Ces garçons ne sont pas grands, et le plus jeune est vraiment petit. D’ailleurs à la naissance il n’était guère plus grand qu’un pouce, alors on l’appelle le Petit Poucet

C’est l’hiver, il fait froid, il n’y a plus rien à manger, et leurs parents ont décidé de les abandonner! Peut-être qu’un animal allait s’en occuper.

Le plus jeune, le Petit Poucet avait entendu ses parents en parler, il le savait, et a ramassé des cailloux pour pouvoir les poser au sol et retrouver son chemin…..

Laissons-les à leur histoire.

Remontez les escaliers, et approchez-vous du château.

3-

Si vous avez le temps, allez au bout du miroir d’eau pour voir la façade.

Les volets sont fermés!…. on est en période de confinement; n’est-ce pas le château de la « Belle-au bois dormant », et le confinement va durer cent ans!

Continuez vers les communs.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est plan-pour-promenade-contes-1.png.

Ce sont des communs imposants, d’un château encore plus important, le château d’un roi très puissant.

Ces communs sont splendides!

Vous les apercevez devant-vous. Il y a une ferme, une sellerie, une orangerie, un fruitier, une faisanderie…. mais ce qu’il y a de plus imposant sont les écuries.

4-

Savez vous que dans les écuries, on a réservé la plus belle stalle non pas à un cheval, mais à un âne! Mais pas n’importe quel âne! Chaque matin, lorsque l’on nettoie la paille, on ne trouve pas du crottin, mais des pièces d’or et d’argent, et des pierres précieuses!

Le roi était fort heureux, avec sa femme très belle, et sa fille aussi.

Mais voilà que la reine tombe malade. gravement malade, et on comprend qu’elle va mourir. Le roi reste auprès d’elle, et lui dit que jamais il ne se remariera; mais la reine lui dit qu’il faut savoir se remarier. Cependant elle lui fait promettre qu’il ne se remariera qu’avec une femme encore plus belle qu’elle.

Et La reine meurt.

Et le roi est triste, si triste, comme sa fille.

Un jour, il décide pourtant de se remarier, et se souvenant de sa promesse fait chercher toutes les plus belles femmes du royaume… mais aucune n’est aussi belle que la reine.

Il en est désolé, il ne pourra se remarier. Mais un jour, il aperçoit dans le jardin sa fille et il voit qu’elle est encore plus belle que sa mère.

Il se doute bien qu’on n’épouse pas sa fille, mais il trouve des casuistes qui lui disent que dans certains cas on peut épouser sa fille.

Alors il demande à sa fille de l’épouser…..

 

5-

Descendez jusqu’au lavoir, vous y retrouverez Peau d’Ane qui s’y est réfugiée et qui vous racontera son histoire, une émouvante histoire qui vous rappelera que: Jamais, jamais, on n’épouse son père.

Le conte de Peau d’Ane est difficile à croire

Mais tant que dans le monde on aura des enfants

Des mères et des mères-grands

On en gardera la mémoire.

 

***

En ressortant du lavoir, regardez la forêt et le vallon en dessous, où court un ruisseau. C’est probablement là que ce sont égarés les garçons qui fagotaient.

Les sept petits garçons ont été abandonnés par leurs parents, et cela par deux fois.

La première fois, ils ont retrouvé leur chemin, grâce aux petits cailloux blancs. Mais la deuxième fois, le Petit Poucet n’avait que des morceaux de pain à déposer; ils ont été mangés par les oiseaux, alors les petits garçons se sont retrouvés vraiment perdus…..

Perdus dans les bois…  cependant, le Petit Poucet a eu l’idée de monter dans un arbre et, de là, il a vu de la lumière.

Suivi de ses frères, le Petit Poucet est allé jusqu’à une maison. Il a frappé à la porte.. mais c’était la maison de l’Ogre, de l’Ogresse et de leurs sept petites ogresses.

L’Ogresse gentiment les fait entrer, car son mari est sorti, juste pour la nuit.

Mais l’ogre rentre plus tôt que prévu, et quand il aperçoit les garçons, il dit qu’il les mangera …… demain, après une bonne nuit.

Cependant le Petit Poucet a réussi à tromper l’ogre, en échangeant, alors qu’ils dormaient, les bonnets des garçons avec les couronnes des ogresses… et l’ogre a tué ses propres fillettes, pendant que les petits garçons se sont échappés loin….

L’ogre est furieux, et il part à leur poursuite, avec ses bottes de Sept-Lieues.

Les garçons sont loin, mais peu à peu ils entendent les gros pas de l’ogre, et ils se cachent derrière des arbres pour le laisser les dépasser.

Mais l’ogre est fatigué, il voit un gros caillou, et décide de s’asseoir pour se reposer.

Il s’endort, et se met à ronfler.

****

Laissez les garçons à leur histoire et continuez votre promenade.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est plan-pour-promenade-contes-1.png.

4-

Revenez vers les communs, devant la cour des écuries.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est écuries-300x300.png.

On y voit des fenêtres, c’est le logement d’une mère et de ses deux filles. Et à côté, pas loin de l’orangerie, le logement d’un monsieur.

Fort riche, ce monsieur; sa demeure est magnifique.

Il a été marié, plusieurs fois, mais on ne sait pas très bien ce qui est arrivé à ses épouses.

Un jour, il décide de se remarier, va voir sa voisine et lui dit

  • Madame, vous avez deux filles,  j’aimerais me remarier…
  • Certes…
  • Vous le savez, je suis fort riche, elles sont charmantes, je ne saurais dire à laquelle irait ma préférence…
  • Mais vraiment… (la mère ne savait que répondre; car en fait…car en fait il avait une barbe…. une barbe toute bleue et cela lui faisait un peu peur!)
  • Vos filles sont charmantes, mais elles ne me connaissent pas; partons en villégiature, vous, vos deux filles, moi-même, et les amis de vos filles.

C’est ainsi qu’ils sont tous partis à la campagne, et pendant quelques jours, ce ne fut que fête: pique-nique, badminton, croquet; ce fut tellement agréable qu’au bout de quelques jours la plus jeune des sœurs dit à sa mère que ce monsieur n’avait pas la barbe si bleue, et qu’elle acceptait de l’épouser.

Ils rentrèrent tous, le mariage eut lieu, et la jeune femme s’installa dans la demeure de son mari…..

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est plan-pour-promenade-contes-1.png.

6-

Allez-y! Vous aussi, entrez dans la demeure de ce monsieur….!  Soyez curieux, sa jeune épouse va vous raconter son histoire.

 

Voilà donc une histoire terrible, et une belle leçon:

La curiosité, malgré tous ses attraits,
Coûte souvent bien des regrets

4-

***

Revenez dans la cour des écuries;

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est écuries-300x300.png.

7-

A gauche, une autre grande porte, avec inscrit « les Fées », c’est le logement modeste d’une autre mère et de ses deux filles.

Entrez écouter l’histoire de ces deux sœurs, et d’une fée.

Vous ferez un tour du parc et apprendrez à apprécier la bonté.

Les Diamants et les Pistoles,
Peuvent beaucoup sur les Esprits;
Cependant les douces paroles
Ont encor plus de force, et sont d’un plus grand prix.

***

Quittez la cour et continuez vers le labyrinthe…

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est plan-pour-promenade-contes-1.png.

C’est le moment de penser au Petit Poucet et à ses frères: ils étaient cachés derrière des arbres pendant que l’ogre, fatigué, s’est assis pour se reposer et s’est endormi..

Alors que l’ogre se met à ronfler, ronfler vraiment fort, le petit Poucet se lève tout doucement,  et prend les bottes de l’ogre .. il met les bottes qui étaient fées, et qui lui vont parfaitement bien,  et il emmène ses frères, loin, loin de l’ogre….

8-

Tournez à droite, vers le fruitier. Baissez les yeux, et suivez les cailloux blancs. C’est là, dans le fruitier, que vous allez retrouver les sept petits garçons se régalant des pommes du verger.

D’ailleurs, le Petit Poucet, avec ses bottes, a trouvé un métier: il est devenu messager!

On ne s’afflige point d’avoir beaucoup d’enfants,
Quand ils sont tous beaux, bien faits et bien grands,
Et d’un extérieur qui brille ;
Mais si l’un d’eux est faible ou ne dit mot,
On le méprise, on le raille, on le pille ;
Quelquefois cependant c’est ce petit marmot
Qui fera le bonheur de toute la famille.

***

Passez près du labyrinthe, et allez voir qui se cache dans le pavillon central.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Breteuil-neige-labyrinthe-225x300.jpg.

Remontez vers le jardin, traversez le, puis approchez-vous du château en vous arrêtant sur le pont devant la grande grille.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est plan-pour-promenade-contes-1.png.

Tel le prince qui aperçoit un château et qui souhaite y aller, car il appris que dedans dormait une princesse qui attendait que son prince la réveille.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Breteuil-facade-sud-de-la-grille-des-douves-1024x683.png.

Sur le pont, il regarde dans les douves. Comme c’est curieux, il y a des daims! 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est daims-reflet-breteuil-1024x512.png.

Si les volets du château sont fermés, c’est qu’on est encore en période de confinement…. il faudra revenir plus tard.

Si les volets sont ouverts, c’est que le confinement prend fin.

9-

Allez vers la droite, entrez dans le salon d’hiver-boutique, puis descendez vers les cuisines. En bas de l’escalier, tournez à droite:  on dirait une chambre.

Le prince est entré dans la chambre, mais voilà qu’il  se rend compte que tout est endormi, enfoui dans la nature qui a prospéré pendant cent ans. Il y a même du lierre qui a poussé dans la chambre.

Un chien dort devant le lit, et sur le lit, un écureuil court, mais quand il regarde dans le lit, il voit une princesse qui dort.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Breteuil-scène-Belle-au-bois-D-prince-baguette-225x300.png.

Elle est tellement belle, qu’il a envie de l’embrasser…

Et c’est à l’instant où il avance de deux pas pour prendre sa main,

que les cent ans sont passés.

 Elle ouvre les yeux,

elle le voit,

et ils se mettent à bavarder……

 

Attendre quelque temps pour avoir un époux,
Riche, bien fait, galant et doux,
La chose est assez naturelle,
Mais l’attendre cent ans, et toujours en dormant,
On ne trouve plus de femelle,
Qui dormit si tranquillement.

****

Bonne fin de visite!   

Il vous reste à voir, dans la cour des écuries, le Chat Botté et Cendrillon.

*

***

*

Crédits documents, HB IGN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut